severin’s choice: doru covrig


Doru COVRIG, sculpteur d’idées transcendentalement universelles

SUR LES TRACES DE BRANCUSI

Il y a plus de cent ans depuis l’apparition de Brancusi sur la scène de l’art, entre la sculpture et la peinture roumaine, un certain décalage s’est apparemment installé en faveur de la sculpture. Des noms comme Dimitrie Paciurea, Georges Apostu, Paul Neagu, Ovidiu Maitec (un ami regretté) et mon nouvel ami artiste rencontré sur l’internet , Doru Covrig …vont probablement compter davantage dans le circuit de l’art international que les très classiques noms de l’art roumain comme Ion Andreescu, Stefan Luchian, Nicolae Tonitza, Gheorghe Patrascu, Ion Tuculescu, Corneliu Baba et d’autres. Comparés aux sculpteurs roumains de dimension universelle, les peintres roumains sont sur une ligne assez classique, suivent en général la tradition du pays, limités dans leur courage innovateur ou manquant d’originalité, enfermés aussi dans un espace confortable de style local, comme un défaut de conjoncture , ils sont d’une importance plutôt nationale …Il y a bien sûr des noms d’exception et il faut ici souligner la présence des peintres comme Victor Brauner, Alexandre Istrati , Horia Damian, qu’on peut voir dans un plus espace plus large, avec plus d’envergure , souvent présents dans le circuit des foires internationales, où ils exposent dans les importantes galeries et dans les collections publiques et privées du monde entier …

Ce qui est intéressant, c’est le fait qu’une grande partie des sculpteurs nommés ci-dessus, et on peut ajouter le peintre Ion Tuculescu, peuvent être considérés comme membres représentatifs de l’expressionnisme archétypal, un concept que j’essaie de théoriser et promouvoir depuis un bon moment ces dernières années, en ce début du 21ème siècle… Il s’agit d’artistes qui ont trouvé de nouvelles formules d’expression grâce a leur talent authentique et une inspiration originale, dans leur recherche vers l’Art Archétypal, vers l’origine de l’art et les racines de l’histoire de l’humanité…. Pendant des années une bonne partie des historiens de l’art, dans leur jugement plutôt simpliste, se sont contentés de définir les deux directions de l’expression visuelle, soit vers le Figuratif soit vers l’Abstraction. Les formes d’expression réduites concentrées vers l’essentiel dans l’œuvre exemplaire de Brancusi, sont en fait des archétypes des symboles universels, inspirés parfois par le riche monde formel, par la tradition artisanale, à partir de l’objet utilitaire, de l’architecture en bois ou de la technologie paysanne. Par exemple la série de Papillons de Georges Apostu, lui aussi sur la lignée brancusienne, est d’une étonnante inspiration, refaire les tiges de la Vis sans Fin d’un pressoir classique viticole, avec des formes symbole comme des spirales fléchées qui s’envolent vers l’infini.

Doru Covrig travaille pareillement sur la série d’archétypes en forme de silhouettes humaines, sur des signes et des architectures atemporels, comme les dictateurs, les mains surdimensionnées, les empreintes-traces, signes et lettres, comme traces de mémoire. Ses œuvres sont orientées vers l’univers anthropocentrique. Sans s’inscrire dans un réalisme figuratif, il les nomme même « L’Homme est la mesure de toute chose ». Il réalise plutôt la synthèse et l’énigme formelle de vestiges de civilisations depuis longtemps disparues, allusions égyptiennes , aztèques , ou bouddhistes ou autres sources d’histoire et de mémoire.

Le matériel peut être très divers, très varié comme la pierre et le métal (il est l’un de sculpteurs de la famille « travail du fer du 20ème siècle » le bois et après les matières plastiques et les moins typiques comme le papier, le carton, toutes sortes de matériel de récupération et « ready-made ». Le matériau-roi qu’est le bronze pour la sculpture a été son matériau préféré dans les dix dernières années, ici on a une riche famille formelle et thématique, un ensemble très riche de formes et d’idées … Dans ses sculptures il fait souvent une approche conceptuelle et une fine allusion à certaines sculptures célèbres de Brancusi, devenues des modèles, des archétypes culturels. A mon avis c’est une bonne leçon, un bon exemple de continuité créative formelle et artistique.

L’état évolutif et formel germinatif dans le travail de Doru Covrig est dominé par l’idée respectueuse des traces et de la mémoire mais aussi comme un besoin de changement et d’évolution continue… comme chez les très connus collègues de sa génération qu’il mentionne dans un entretien, comme Giuseppe Penone, Tony Craag ou Anish Kapoor et autres. Sa recherche formelle sur la Croissance, ses études sur l’interdépendance entre le naturel informel et l’architecture ou le géométrisme ont généré le verticalisme de plusieurs formes axiales qui rappelle sans ressemblance directe, la « Colonne sans Fin » de Brancusi ou d’autres colonnes avec des hiéroglyphes et des lettres. Le démarche contraire sur l’horizontale développe différentes compositions groupées, qui suggèrent bien l’idée de nombre, évoquent certains chef d’œuvres de l’art chinois ou de l’art bouddhiste du vieux Japon, et sont des contributions, des tendances et des directions de recherches vers le social, à remarquer dans l’art actuel.

Covrig est un artiste dans une recherche profonde d’un concept message, en fait « il sculpte des idées plutôt d’immatériel que du matériel »…comme il aime l’affirmer dans ses confessions et ses remarques théoriques sur son travail, ce qui incite à se poser des questions et à mieux faire comprendre son langage. Quand il en parle ou quand il explique ses Totems, il s’approche de la définition très connue qu’on doit à C.G.Jung : « Le Totem c’est l’hymne de l’homme, sa silhouette et sa présence ont une dimension universelle et transcendantale…c’est le Figuratif plein de symboles, bien dirigé vers l’Abstraction »… Doru Covrig sculpte des idées contemporaines inspirées aussi par l’universel et le transcendantal avec le langage tridimensionnel de la sculpture…

Doru Covrig est un important artiste de sa génération, un artiste devenu français par destin mais bien d’origine roumaine, comme il aime à se définir. Malgré la nébulosité et le moral en berne qui sont bien installés depuis des décennies à Bucarest, on est malheureusement en train d’oublier, apparemment, une personnalité remarquable comme la sienne. Par ailleurs, l’artiste plasticienne bien connue, Suzana Fantanariu, originaire aussi de Timisoara, et d’une importance proche a été l’invitée d’honneur du numéro 3 de la revue « Levure Littéraire »

Tout comme Brancusi, Doru Covrig est bien intégré dans son pays d’adoption, il vit à Paris et dans la région parisienne depuis 1982, dans ce pays depuis longtemps multi culturel, dans une France actuelle différente de la belle époque qui a connu la gloire et la célébrité de tant d’artistes. Avec l’arrivée sur le marché de l’art de puissantes galeries internationales des différents grands pays de ce monde de plus en plus mondialiste, la navigation d’un artiste solitaire souvent enfermé dans son atelier avec ses rêves et aspirations, entre les vagues de notre société complexe d’aujourd’hui, n’est pas évidente.

On peut souhaiter à notre ami artiste sculpteur encore beaucoup de réussite et des satisfactions et peut-être une grande exposition de ses œuvres bientôt, pour montrer son travail si profond, évolutif et cohérent.

mars 2011

texte traduit par l’artiste même

Adresse/Contact :

Doru Covrig

1, avenue du Nord

94100 Saint Maur des Fosses

Tel + Fax : 33.(0)1 49 76 34 35

E-Mail : doru.covrig@orange.fr

Site : www.covrig.net

About Constantin Severin

Constantin Severin (constantinseverin.ro) is a Romanian writer and, as a visual artist, the founder and promoter of the award-winning concept known as archetypal expressionism. He is the author of eight books of poetry, essays, and novels, and his poems have been published by major Romanian and international literary magazines. He is one of the editors of the French cultural magazine Levure littéraire.
This entry was posted in Art and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s